Trier

trier

Grâce à votre geste de tri, vous devenez acteur éco-citoyen de votre territoire.

5 bonnes raisons de trier

  1. Economiser les ressources naturelles

    RessourcesAu lieu d’extraire de nouvelles ressources naturelles du sol et/ou du sous-sol, on utilise la matière existante pour produire de nouveaux objets.
    Le saviez-vous ? 1 Tonne de canettes en aluminium recyclée correspond à 2.44T de bauxite à extraire et traiter.

     
  2. Limiter les pollutions

    PollutionLa revalorisation des déchets évite une partie des pollutions (de l’eau, de l’air et des sols) liées à l’extraction, au transport, à la transformation et à la fabrication des produits.
    Elle contribue également à réduire le phénomène d’effet de serre provoqué par l’émission de gaz carbonique issu de la combustion des déchets incinérés.

     
  3. Eviter le gaspillage

    RessourcerieLes objets déposés dans les bennes des déchèteries (bennes Ressourcerie ou Emmaus) ou bac de récupération de textile trouve souvent une 2ème vie.
    Ils peuvent être réparés, rénovés et permettre à des foyers modestes de s’équiper pour leur vie quotidienne.

     
  4. Créer des emplois

    EmploiL’activité du tri nécessite de nouvelles compétences. Du ramassage à la valorisation des milliers d’emplois sont ainsi créés : agents de collectes, gardiens de déchèterie, ambassadeur du tri, valoriste, etc…

     
  5. Maîtriser sa facture d'ordures ménagères

    FinanceLe montant de votre facture est calculé en fonction du volume de votre bac à ordures ménagères et du nombre de collecte établie par le service de ramassage.
     

Déchets spéciaux

dechets speciaux

Les autres déchets des ménages bénéficient d'un traitement et d'une valorisation particulière. Découvrez ci-dessous les modalités pour chaque type de déchet.

Les déchets concernés par le dispositif sont:
DASRI
Ces déchets comportent un risque infectieux pour les agents de collecte ou les agents de tri. Ils ne doivent en aucun cas être disposés dans le bac à ordures ménagères ou le bac de tri sélectif.
Votre pharmacien peut mettre à votre disposition une boîte à aiguilles.
Aujourd'hui, de nombreuses pharmacies de notre territoire peuvent collecter vos DASRI. Pour visualiser l'ensemble des points de collecte, CLIQUEZ ICI.
Les médicaments non utilisés, périmés ou non sont à déposer chez votre pharmacien.
Les vêtements en bon état peuvent être déposés dans les conteneurs prévus à cet effet dans les déchetteries ou déposés dans les ressourceries.
Les Déchets Diffus Spécifiques sont classés en plusieurs familles:
  • Bricolage et décoration: peinture, vernis, lasure, décapant, anti-rouille, enduit, etc.
  • Chauffage, cheminée et barbecue: combustible liquide, allume-feu, alcool à brûler, etc.
  • Entretien spécifique de la maison: insecticides, décapant four, acide, soude, ammoniaque, déboucheur de canalisation, etc.
  • Entretien des piscines: chlore, désinfectants, etc.
  • Entretien des véhicule: antigel, filtre à huile, luique de regroidissement ou de dégivrage, etc.
  • Jardinage: engrais non organique, herbicide, fongicide, etc.
Ils sont à déposer en déchetterie.
Les pneus usagés doivent être déposés chez votre garagiste ou votre fournisseur afin d'en permettre le bon stockage et la destruction.
Il est interdit de les déposer dans les déchetteries, sur la voie publique ou dans le bac à ordures ménagères.
L'élimination des cadavres d'animaux est placée sous la responsabilité de leur propriétaire:
  • Animaux de plus de 40 kg: service d'équarissage.
  • Animaux de moins de 40 kg: incinération individuelle ou collective, cimetière animalier ou enfouissement sous condition de respecter la réglementation.

Compostage

compostage

 

4 bonnes raisons composter

  1. Limiter les trajets vers la déchetterie en compostant ses déchets de cuisine et tout ou partie de ses déchets de jardin
  2. Produire un amendement (engrais) 100% gratuit et naturel
  3. Lutter contre l’appauvrissement du sol en matière organique
  4. Limiter le volume des déchets résiduels à traiter et maitriser sa facture d’ordures ménagères
principe compostage

Le compostage est l’acte de valorisation des déchets le plus simple et sans doute le plus ancestral !!

Il s’agit d’un procédé naturel de dégradation des matières organiques en présence d’air (aérobie). De nombreux micro-organismes (bactéries) puis insectes et autres vers de terre assurent la transformation et la dégradation des déchets.

Le produit ainsi obtenu se transformera alors dans le sol en humus, très utile en jardinage.



Les différents moyens de composter

avantages

Encombrement et nuisance visuelle réduits :

  • Compostage rapide (4 à 5 mois)
  • Déchets à l'abri des regards et des animaux disséminateurs
  • Limitation des effets de surface (assèchement ou refroidissement)
inconvenients

Volume limité et surveillance régulière :

  • Capacité fixe (sauf à utiliser plusieurs composteurs)
  • Surveillance et manutention obligatoire (brassage, arrosage, etc.)
  • Brassage moins aisé
avantages

Souplesse et facilité d'utilisation :

  • Pas de contrainte de volume
  • Déchets accessibles et visibles
  • La pluie peut compenser le manque d'arrosage
  • Aération naturelle importante
inconvenients

Lenteur et désagrément visuel :

  • Durée de compostage plus longue (6 à 12 mois)
  • Déchets exposés à la vue
  • Déchets à la merci des animaux (dispersion)
avantages

Petit format adapté à la vie en appartement :

  • Outil pédagogique à destination des enfants
  • Volume limité
  • Permet d'obtenir du compost et du jus pouvant être utilisé comme engrais pour les plantes ornementales
inconvenients

Tolérance à la proximité des vers :

  • Lieux tempéré (idéalement entre 15°C et 25°C)
  • Visite possible de moucherons
  • Déchets en petits morceaux uniquement pour être bien assimilés

Le compostage, un art à la portée de tous !

Compostage art

Vous souhaitez obtenir rapidement un compost de qualité ? Voici 3 règles simples à respecter :

  1. Des apports de déchets diversifiés :
    Le compostage n'est possible que si les différents types de déchets sont équilibrés entre eux. Il convient de :
    • Maintenir des apports équivalents de déchets azotés/carbonnés, humides/secs, grossiers/fins
    • Ne pas apporter trop de déchets à la fois et faire en sorte qu'ils ne soient pas trop humides (par exemple, un apport massif de gazon après la tonte)
  2. Une humidité contrôlée :
    Pas de vie sans eau. Le mélange doit conserver sont taux d'humidité !
    Pas assez d'eau : il s'assèche, les micro-organismes meurent et le processus s'arrête.
    Trop d'eau : le mélange manque d'aération, le processus est freiné et des odeurs désagréables peuvent se dégager.
  3. Des déchets aérés et brassés :Une oxygénation est indispensable à l'homogénéisation du mélange. Un léger brassage lors de l'apport de déchet et un retournement bimensuel sont suffisant. Résultats ? Pas de mauvaises odeurs ni de blocage de fermentation.

Mon compost est :

  • "Mûr", je l'utilise:
    • Sur la pelouse : étendre le compost avec un râteau puis arroser abondamment
    • Au potager : en mélangeant avec la terre de jardin
    • En pots ou jardinières : en mélangeant avec de la terre ordinaire
    • Lors de la plantation d'arbres ou arbustes en mélangeants avec de la terre dans le puits de plantation
  • "Jeune", je l'utilise :
    • En paillage : au pied des arbres ou sur des cultures éjà avancées (avant, il peut nuire au développement des jeunes plants)

Memento du bon composteur

je mets

  • Epluchures de fruits et de légumes
  • Restes de fruits gâtés ou cuits
  • Filtre à café et marc
  • Thé et infusion en sachet ou en vrac
  • Certains restes de repas (aliments abimés, pain rassis, etc.)
  • Coquilles d'oeufs concassées
je ne mets pas

  • Restes de viandes et de poissons
  • Produits laitiers (laitages, croutes de fromage, etc.)
  • Huiles de fritures
  • Trognons de choux
  • Noyaux de fruits
  • Coquilles de fruits de mer
je mets

  • Tonte de gazon (si préalablement sechée)
  • Feuilles mortes
  • Tailles de haies
  • Déchets de potager non porteurs de maladie
  • Mauvaises herbes non grainées et fleurs fanées
  • Branchages de petite taille ou broyés
je mets

  • Végétaux à décomposition difficile -thyas, résineux, lierre)
  • Boutons d'or ou végétaux malades
  • Végétaux contenant des substances toxiques (rhubarbe, noyer, plantes traitées)
  • Grosses tailles ou branches entières
  • Mauvaises herbes grainées
  • Terre, sable, gravats
je mets

  • Paille, foin non souillés
  • Serviettes et mouchoirs en papier, essuie-tout
  • Cendres de bois, sciures et copeaux de bois non traités
je mets

  • Litières d'animaux domestiques
  • Cartons imprimés, papiers glacés, revues ou magazines
  • Sacs etpoussières d'aspirateurset mégots de cigarettes
  • Cendres de charbon ou de barbecue (charbon de bois)

Prêt à composter, où puis-je acquérir un composteur ?

compost

Le SICTOM du Val de Saône propose à la vente 2 types de composteurs :

  • Composteur bois de 600L au prix de 25€
  • Composteur PVC de 400L au prix de 25€

Nous vous proposons également un bioseau au prix de 3€.

En vente au siège du SICTOM à SCEY SUR SAONE et à la permanence de CORBENAY Règlement par Chèque à l’ordre du Trésor Public ou en numéraire

Déchetterie

dechetterie

Depuis le 1er janvier 2013, l’ensemble des déchetteries présentes sur le territoire du SICTOM du Val de Saône est géré par le SYTEVOM.

Quels sont les déchets à déposer en déchetterie ?

dechets dechetteries

Pour connaitre les horaires d’ouvertures de la déchetterie la plus proche :

logo sytevom

Professionnels

professionnels

Ordures ménagères / Déchets assimilés

Les usagers professionnels (artisans, commerçants, administrations, etc.) bénéficient également de la collecte des ordures ménagères au titre des déchets assimilés (cf. Décret N°94.609 du 13 juillet 1994).

Notre de gamme de bacs:

  • 140 L
  • 240 L
  • 340 L
  • 660 L

Un professionnel peut bénéficier d'un ou plusieurs bac(s) en fonction de sa production de déchets et sera facturé en fonction du volume, du nombre de bac et du nombre de présentation à la collecte.

Un professionnel non doté d'un bac à ordures ménagères sera facturé au titre de la part forfaitaire professionnelle.

Tri

L'usager professionnel peut également disposé d'un ou plusieurs bac(s) de tri en fonction de sa production de déchets.

Les consignes de tri sont identiques à celles appliquées aux particuliers.

Modalités de facturation

Les usagers professionnels sont redevables de la redevance incitative selon les modalités suivantes:

Cas N°1: Le local n'est pas doté d'un bac à ordures ménagères:

La redevance incitative aplliquée sera égale à une part forfaitaire.

Cas N°2: Le local professionnel est doté d'un ou plusieurs bacs à ordures ménagères:

La facturation de la redevance incitative s'appuie alors sur:

  • une part fixe en fonction du volume du (des) bac(s) à ordures ménagères
  • une part variable en fonction du nombre de levées du (des) bac (s) à ordures ménagères avec un minimum de 12 levées / an.

Cas N°3 L'habitation et le local professionnel sont dotés d'un bac à ordures ménagères pour les deux usages:

La redevance totale fera l'objet de deux factures distinctes:

  • Une facture au titre de l'activité professionnelle: la part forfaitaire.
  • Une facture au titre de l'habitation: la part fixe et la part variable en fonction du volume du bac à ordures ménagères.

 

Le Centre d'Enfouissement Technique

De quoi s'agit-il ?

De 1985 à 2002, les ordures ménagères étaient traitées par enfouissement au Centre d'Enfouissement Technique (CET) de Scey Sur Saône.

Le site, 'une superficie de 7ha 34 est composé de 7 alvéoles qui, en fin d'exploitation ont été recouverts d'une bâche en géomembrane et de terre végétale sur toute sa surface pour former deux dômes.

Chaque alvéole est aménagée afin de capter les biogaz (détruits par combustion par une torchère et les lixiviats*.

La fin d'exploitation et le réamnagement global du site sont effectifs depuis 2006.

* Lixiviats: Lors de leur stockage et sous l'action conjuguée de l'eau de pluie et de la fermentation naturelle, les déchets produisent une fraction liquide appelée "lixiviats". Ces lixiviats se retrouvent au fond des alvéoles de stockage. Ces jus ainsi chargés ne peuvent être rejetés directement dans le milieu naturel et doivent être soigneusement collectés et traités.

 

Et depuis ?

Selon un arrêté de la DREAL en date du 24 avril 2006, le SICTOM du Val de Saône est tenu de respecter les conditions de contrôle et de surveillance du site pour une période de 30 ans.

Les lixiviats produits sont collectés dans des bassins de rétention avant d'être traités par la station d'épuration présente sur le site.

La présence de cette station sur le site est une réelle innovation et permet un délai de traitement rapide et éviter les coûts de transport. En effet, avant l'installation de la station, les lixiviats étaient pompés et transportés par camion vers une station d'épuration.